Abcès dentaire : que doit-on traiter ?

fred

L’abcès dentaire est caractérisé par des douleurs qui génèrent des élancements à la mastication. Le traitement ne doit pas trainer. Le patient est fiévreux et il ressent un mauvais goût salé dans la bouche. A l’examen du malade, on constate des gencives rouges et tuméfiées. Le visage, la bouche, la mâchoire supérieure et inférieure sont gonflés. Dans la bouche, on observe une bosse rouge contenant du pus crémeux ou jaune associé ou non à du sang. L’occlusion buccale est incorrecte du fait que la dent semble être soulevée de son support. Lorsque la dent est touchée, la douleur s’amplifie. La diminution de la douleur va de pair avec la propagation de l’infection.
Cela marque la dissolution de l’os de la dent et le commencement de la mort du nerf. Le traitement de l’abcès dentaire est du ressort du dentiste et ne peut se faire à domicile. Il ne faut pas attendre que les signes soient très graves avant de consulter, mais y aller au moindre inconfort.

 

Abcès dentaire : que peut-on faire à domicile ?

L’application de pack à glace sur la face externe de la joue concernée aide à soulager la douleur. En attendant la visite chez le dentiste, les antalgiques, les antis inflammatoires et l’aspirine peuvent aider à diminuer l’enflure en veillant à bien respecter les contre-indications spécifiées dans la notice. La propagation de l’abcès dentaire est le plus gros risque comme l’indique ce lien d’information. Si après une heure ou deux de traitement à domicile rien ne s’améliore, la consultation doit être immédiate.

 

Abcès dentaire et traitement : quelles sont les modalités ?

La prescription d’antibiotiques adaptée est du ressort du dentiste qui donnera un traitement pour détruire les bactéries à l’origine de l’infection. Il privilégiera la famille des pénicillines ou les macrolides associés à des médicaments qui luttent contre les germes anaérobies. Ces derniers n’ont pas besoin d’oxygène pour croître. La prise de ces antibiotiques ne doit pas être inférieure à six jours.

Pour soulager l’abcès dentaire, il fera un trou dans le haut ou l’arrière de la dent en vue d’un drainage de l’infection. En cas d’atteinte de la pulpe, le canal dentaire sera traité pour tenter de sauver la dent. Avant de l’entreprendre, il se renseignera sur l’existence de valves cardiaques endommagées ou artificielles, de malformations cardiaques congénitales, une endocardite, une diabète, une maladie qui provoque une baisse de l’immunité, une cirrhose, une prothèse articulaire. Il cherchera un asthme ou une maladie de Chrön.

Si le patient atteint d’abcès dentaire présente une de ces maladies, il devra bénéficier d’un traitement d’antibiotique de couverture. Le dentiste va extraire la dent si le traitement du canal n’est plus possible.

 

Abcès dentaire et traitement : existe-t-il des mesures naturelles ?

Le traitement naturel de l’abcès dentairepasse par l’usage des huiles essentielles. Elles limitent le gonflement. L’aromathérapie offre une aide non négligeable par l’utilisation d’emplâtres de propolis autour de la dent malade. On le garde toute la nuit. Pour faire murir l’abcès,
l’argilothérapie est une excellente alternative. La guérison par les plantes ou aromathérapie utilise des produits à usage interne ou à usage local.

 

Nos services: Testez notre comparateur mutuelle santé pas cher. Economisez sur vos dépenses santés avec une mutuelle adapté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: