Comment explique-t-on l’efficacité du régime hyperprotéiné ?

fred

Le principe du régime hyperprotéiné réside sur la consommation de protéines en grande quantité. Le métabolisme des protéines demande beaucoup d’énergie. Par conséquent, on perd de la calorie autant qu’on en gagne. En parallèle, il est indispensable, pour l’efficacité du régime, de se priver des friandises, des pâtisseries, des confiseries, des fritures… alors, pour le besoin quotidien de glucides et de lipides, l’organisme va puiser sur les réserves accumulées. Cela permet l’élimination des excès de graisses. Par conséquent, on aura une perte de poids sans retentissement sur la massemusculaire. Cette perte de poids peut atteindre jusqu’à 12 kg en 4 semaines qui sont d’ailleurs la durée maximale conseillée lors d’un régime hyperprotéiné.

À quoi consiste le régime hyperprotéiné ?

 

Le régime hyperprotéiné comprend quatre phases qui doivent être suivies à la lettre pour une efficacité optimale.

La première phase consiste à une diète protéinée pure. Il existe, des protéines pures pré emballées en sachets, spécialement conçues pour un régime hyperprotéiné. Et il est indiqué de consommer 4 à 5 sachets par jour pendant trois jours, sans d’autres compléments. Il dure trois jours, le temps que la cétose soit créée (témoignant l’épuisement de la réserve glucidique), la personne ne ressent plus alors la faim. La cétose témoigne l’efficacité de la première phase.

La deuxième phase a pour but d’équilibrer le régime. Il consiste à ré introduire progressivement les aliments à base de sucre lent (pain, riz, pomme de terre…) dans le régime. On réduit la consommation de la protéine en sachet à 2 à 3 sachets par jour. On favorise à la place, la consommation des volailles ou des œufs ou encore, des poissons.

La troisième phase est la plus importante. Elle consiste à quitter le régime hyperprotéiné pour un régime spécifique, riche en légumes fibrineux et avec de faibles taux de glucides (courgettes, aubergines, épinards, concombre, radis, poireaux, choux, endives, haricots verts…). Le but est de stabiliser le régime afin d’éviter la reprise de poids après l’arrêt du régime hyperprotéiné. Cette phase est délicate et doit être suivie scrupuleusement, car en cas d’échec, la personne peut rependre jusqu’à plus que son poids initial.

La dernière phase consiste à rétablir l’équilibre alimentaire, après un régime hyperprotéiné. Le but est de ne pas grossir à nouveau. Il se base alors sur l’adoption de nouvelles habitudes alimentaires (aliments équilibrés, repas à heures fixes…)

Quels sont les avantages et les inconvénients du régime hyperprotéiné ?

 

Les avantages d’un régime hyperprotéiné reposent sur le fait que la personne ne ressent pas la faim de façon permanente grâce à la cétose qui procure une sensation de satiété. Aussi, la perte de poids est immédiate. C’est une méthode amincissante qui s’attaque spécialement aux graisses. Elle est pourtant simple et facile à effectuer. Il suffit la volonté, la motivation, et la discipline.

Cependant, les inconvénients résident sur le fait qu’en cas de non-suivi médical, le régime hyperprotéiné peut entrainer une dénutrition. Parmi les effets secondaires, on note les céphalées, ces dernières sont pourtant bénignes. Il nécessite en accompagnement des compléments tels les vitamines et les sels minéraux. Chez les femmes, le régime hyperprotéiné peut provoquer un désordre hormonal en début de la diète. Le risque de rechute (reprise de poids) est élevé en cas de déstabilisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: