Désindexation de pages web et mise à jour de google en mars 2019

fred

De nombreux experts en référencement seo ont eu la mauvaise surprise de constater une désindexation le 6 avril 2019 de nombreuses pages ou de sites qui étaient bannis alors que la qualité des sites et la gestion quotidienne de leurs contenus n’avait jamais posé de problemes. Cette situation quelque peu ubuesque a pénalisé le trafic de nombreux sites sans en comprendre la nature meme de ce type de pénalité. Cette situation analysée par des référenceurs ont mis en avant des pénalités surtout sur les pages d’accueil plutot que les pages profondes. La notion des marques a été touché de plein fouet avec des conséquences sur leur positionnement dans le moteur de recherche Google. Cette situation problématique est souvent l’effet des mises à jour de google, dont il est toujours difficile d’appréhender la situation complexe du saint graal pour positionner des pages sur des mots clés choisis et recherchés par les administrateurs des sites web. Certains acteurs ont une vision totalement débridée sur le sujet, et les spécialistes seo qui ont appuyé le travail des éditeurs sur de la qualité comme Le CUB , ont permis de se tranquilliser lors des importants updates, puisque les Serp ont peu de mouvement dans le mauvais sens lors qu’un travail de fond est mis en place, avec le suivi des préconisations de google.

La mise à jour de Google du 13 mars 2019

La mise à jour de l’algorithme de google du 13 mars 2019 a été mis communiqué par google et précise que c’est l’une des plus importantes updates réalisées ces dernières années. De nombreux mouvements dans les pages de résultats de recherche que sont les Serp ont été analysés par les référenceurs, qui vont devoir comprendre les mouvements et en attendre une conversion positive ou une analyse avec des stratégies de nettoyage de site au niveau des ancres, des mots clés, de la qualité des contenus. Ces importantes mises à jour Google ne concernent pas des niches ou des thématiques particulières, comme c’était le cas de Google Medic par exemple, mais ont concerné la structure profonde de l’algo de Google avec une volonté de remettre en place des pages qui étaient précédemment sous-évaluées selon le moteur.