À quoi est due une thrombose veineuse ?

fred

À quoi est due une thrombose veineuse ?

La thrombose veineuse peut être due à une insuffisance veineuse, on a par conséquent, une stase veineuse favorisant la coagulation sanguine. Une pathologie de la coagulation sanguine elle-même peut aussi en être la cause. La thrombose veineuse peut également faire suite à un traumatisme imposé à la paroi des vaisseaux.

Quels sont les facteurs de risques de la formation d’une thrombose veineuse ?

L’âge constitue le principal facteur de risque de la thrombose veineuse, à partir de 70ans. Ensuite vient l’alitement prolongé, suite à une intervention chirurgicale (qui nécessite d’ailleurs une surveillance particulière) ; un voyage aéroportal de plus de 4 h ; la période de convalescence passée sur un lit… L’obésité favorise également la formation d’une thrombose veineuse, car elle bloque le retour veineux, tout comme la grossesse ou la présence d’une masse comprimant les veines. D’autres pathologies peuvent favoriser la thrombose veineuse telle le cancer, le déficit congénital de facteur de coagulation.

Quels sont les signes évoquant une thrombose veineuse ?

On distingue la thrombose veineuse superficielle, touchant les veines superficielles situées entre les muscles et la peau ; et la thrombose veineuse profonde, touchant les veines plus profondément situées. La thrombose veineuse siège dans la majorité des cas dans les membres inférieurs.
La thrombose veineuse superficielle se manifeste par une inflammation de la zone concernée (douleur, chaleur, rougeur et tumeur; qui est une induration dans ce cas).
La thrombose veineuse profonde se manifeste par une douleur localisée puis irradiée. Si elle se trouve dans les membres inférieurs, elle peut contraindre la marche. Elle peut s’accompagner d’un œdème et de la dilatation des veines superficielles du même territoire.
La thrombose veineuse peut se compliquer par une embolie pulmonaire. Cette dernière nécessite une prise en charge immédiate. Elle se manifeste par une douleur de la jambe associée à un trouble de la conscience et de la vigilance, une dyspnée (difficulté respiratoire) à type de polypnée (fréquence respiratoire supérieure à 25/min) et d’une douleur thoracique.
La thrombose veineuse peut disparaitre spontanément et le risque de répétition est élevé à 50 %.
Si aucun traitement n’est entrepris, la thrombose veineuse se complique à long terme par l’apparition des varices, d’un ulcère de la jambe… formant ce qu’on appelle un syndrome post-thrombotique.
Pour confirmer la présence de la thrombose veineuse, le médecin peut faire faire une phlébographie afin de connaitre le siège, la taille. On peut demander également un écho-doppler veineux pour voir en plus sa mobilité et doser les D-Dimères.

Comment traiter une thrombose veineuse ?

Le traitement de la thrombose veineuse est à base d’anticoagulant durant au moins 3mois afin de dégrader le caillot sanguin. Parmi ces médicaments, les antagonistes de la vitamine K, l’héparine.
Avec le traitement, il est conseillé une surélévation des pieds du lit en dormant. Ceci est favorable pour le retour veineux.
Afin d’éviter les récidives et les complications d’une thrombose veineuse, le médecin peut également prescrire les bas de contention. Ces derniers de plus sont efficaces dans la réduction de la douleur.
Il est aussi indispensable de beaucoup boire surtout lors des efforts physiques et bien sûr, éviter de s’allonger trop longtemps en dehors du sommeil habituel concernant surtout les personnes âgées.

 

Pour vos économies : Retrouvez notre comparateur mutuelle santé pas cher. Economisez sur vos dépenses santés avec une bonne mutuelle.

1 Comment. Leave new

Je voulais simplement vous dire merci pour votre information ,c’est exactement ce que je cherchais

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: