Où en est l’utilisation de l’amalgame dentaire de nos jours ?

fred

Par souci d’esthétisme, la plupart des dentistes n’ont plus recours à la pose de l’amalgame dentaire. De plus, comme les techniques de l’hygiène buccale sont en pleine progression, l’usage de l’amalgame dentaire est à l’heure actuelle devenu sujet de confusion. Il est au centre des discussions de plusieurs scientifiques. Certains jugent qu’il présente un certain degré de toxicité. Pourtant, d’autres spécialistes admettent bien son efficacité ainsi que sa solidité en termes de plombage en dentisterie. Autrefois la composition de l’amalgame dentaire était de 50% en mercure. A l’heure actuelle, le mercure ne constitue que 40% de l’alliage. Ce qui fait de l’amalgame un dispositif de dentisterie facile à utiliser. Selon les compétences et le savoir-faire des dentistes, ce type de plombage peut durer jusqu’à 30 ans. Mais cette longévité considère également le degré de la gravité de la carie dentaire du patient, mais aussi et surtout de son hygiène bucco-dentaire.

 

Quels sont les avantages et les inconvénients de l’utilisation de l’amalgame dentaire ?

L’un des principaux avantages de l’amalgame dentaire est son effet bactériostatique, puisqu’il est doté d’une fonction antibactérienne. De plus, c’est un produit accessible à un prix réellement compétitif. En fonction des qualités et de la dextérité du dentiste, un amalgame dentaire peut résister jusqu’à 30 ans. Cette longévité repose surtout sur l’hygiène buccale de chaque patient ainsi que sur l’état des caries dentaires à soigner. L’utilisation de l’amalgame dentaire présente également quelques inconvénients. Il expose celui qui le porte au mercure. Il peut également entraîner des troubles à cause du phénomène d’électro galvanisme. Selon la quantité de mercure contenue dans l’amalgame, celui-ci peut aussi attaquer les reins et le cerveau. Par la même occasion, le mercure peut engendrer la neurotoxicité et la néphrotoxicité. Des manifestations allergiques peuvent également faire surface. De par ces quelques effets secondaires, le dentiste peut proposer des options pour soigner ses patients. Il peut directement proposer l’extraction dentaire, ou bien la composite et la résine pour l’obturation dentaire.

Est-ce que l’amalgame dentaire est remboursable par la Sécurité sociale ?

Conformément au consensus mondial de la profession dentaire, l’amalgame dentaire doit encore figurer dans l’équipement de fonction de tout chirurgien-dentiste, malgré les quelques effets secondaires cités. Il n’existe encore aucune loi interdisant l’usage de ce dispositif dentaire. De ce fait, La Sécurité sociale prend en charge le remboursement des frais de la pose d’un amalgame. Les tarifs proposés par les dentistes se différencient selon les caries dentaires à soigner de chaque patient. Mais le prix d’un amalgame se situe généralement entre 15 et 35 euros. La Sécurité sociale rembourse à hauteur de 70% le tarif facturé par le dentiste. Il existe par ailleurs des mutuelles spécialisées qui remboursent les excédents d’honoraires du chirurgien-dentiste. Elles peuvent même prendre en charge le remboursement de la facture dentaire jusqu’à 500 % du tarif conventionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: