Que faut-il savoir sur le BTP ?

fred

BTP ou Bâtiment et Travaux Publics, à quoi cela fait-il référence ? On évoque par cela la construction d’un bâtiment, la rénovation, la démolition, l’entretien, les aménagements intérieurs et les aménagements extérieurs. Diverses entreprises sont impliquées dans le domaine du BTP. Des entreprises de différentes tailles comme de simples artisans, des petites entreprises ou encore des multinationales. Le BTP concerne de nombreux édifices puisqu’il peut s’agir de constructions publiques, de constructions historiques, de bâtiments industriels, ou d’une simple maison pour un individu X. La technologie actuelle innove sans cesse dans le secteur du BTP. Les méthodes utilisées de nos jours dépassent largement l’utilisation banale d’une tourelle. Les acteurs impliqués dans le BTP ne cessent d’augmenter, de ce fait des métiers se créent au fur et à mesure du temps

 

Les innovations technologiques du BTP

Pour la construction ou autres travaux à réaliser sur un bâtiment, on fait appel à différents acteurs du domaine du BTP. Et à ce jour ces acteurs ne cessent d’augmenter autant que les  Innovations technologiques dans le BTP

Quelles sont donc ces innovations ?

  • L’initiation à l’économie collaborative : cette économie de pair à pair est actuellement appliquée au BTP. Elle se base sur l’échange de biens, l’échange de connaissances, l’échange de services. Et ceci, sous forme de vente, de location, de prestation de services ou de troc et d’échanges de volontariat. Ces échanges se font grâce à des plateformes numériques.
  • Le béton qui s’autorépare : sur du long terme, le béton se fissure inévitablement et peut ainsi causer des infiltrations d’eau portant préjudice au bâtiment. L’innovation vient d’un microbiologiste qui a inventé le béton qui colmate automatiquement les microfissures générées par le temps. Ceci fonctionne par la base de bactéries injectées dans le béton, qui se transforment au contact de l’eau et réparent les petites brèches.
  • Les robots : de nombreux robots sont créés dans le domaine du BTP afin d’augmenter la vitesse des travaux et de diminuer les coûts en termes de main d’œuvre. Ne prenons que l’exemple du robot Hadrian, qui semble-t-il est capable d’assembler 1000 briques en une heure. De la rapidité et de la précision qui font rêver les entreprises.
  • L’utilisation des drones : cet appareil permet d’avoir une meilleure visibilité des travaux sur le chantier. Il aide également aux relevés topographiques, à la réalisation de différents diagnostics sur des ouvrages difficiles d’accès. Il s’agit d’un moyen d’amélioration des suivis appliqués.
  • L’utilisation des objets connectés : avec l’avènement d’internet il est possible d’user de la multitude d’informations disponibles afin de prévenir d’éventuelles défaillances des machines, de détecter des anomalies.
  • Le BIM (Building Information Modeling) : il concerne une maquette numérique 3D avec des données intelligentes et structurées. Des informations permettant de connaître tous les détails techniques des travaux sur l’infrastructure. Ce qui permet l’anticipation et l’optimisation de différents éléments de la construction.

Les acteurs du BTP

Les acteurs du BTP commencent à s’imprégner de ces innovations technologiques. Ils comprennent que les demandes actuelles en termes de bâtiment réclament les outils adaptés : des demandes se portant sur des édifices plus grands et plus complexes. L’utilisation des innovations technologiques aide à la bonne construction de l’infrastructure. Mais au-delà de ce simple principe du monde du BTP, la technologie représente l’optimisation sur le long terme de ces bâtiments. Ceci permet de construire une infrastructure permettant aux propriétaires de vivre dans leur temps. Si les entreprises se prêtent aux technologies comme le BIM sur leur projet, ou les drones pour la surveillance de l’avancement des travaux, ces dernières restent sur leur mode de gestion d’entreprises. Les professionnels dirigeants du domaine du BTP préfèrent encore avoir main mise sur la gestion de leur chantier et se passent volontiers des outils automatisés autant que possible. D’autant plus que les anciennes méthodes ont fait leurs preuves jusqu’à aujourd’hui. Il est des points que les acteurs du BTP préfèrent ne pas changer.

Le fonctionnement du BTP

Dans le secteur du BTP, on peut recenser plusieurs métiers qui sont les suivants:

  • Les acteurs des routes et des infrastructures routières qui s’occupent du terrassement, des ouvrages d’art, de la construction et de l’entretien des voies de communication.
  • Les acteurs de l’assainissement et des réseaux d’eau potable qui s’activent à l’alimentation en eau du bâtiment et au déversement des eaux usées.
  • Les acteurs des réseaux électriques qui se concentrent sur l’alimentation en électricité de tout le bâtiment.
  • Et pour finir les acteurs de la télécommunication.

Autant de métiers qui se réunissent afin de fournir le confort nécessaire au bâtiment construit. Des acteurs qui sont tous aussi indispensables les uns que les autres. En outre, il est important d’évoquer la partie achat et vente des Matériels BTP qui est également comprise dans le domaine du BTP. Où des professionnels comme des sites de vente d’engins neufs ou d’occasion contribuent à la réalisation de nombreuses infrastructures. Des matériels qui constituent l’élément indispensable de la construction même du bâtiment.

Pour mieux comprendre le fonctionnement du BTP il faut également connaître les généralités sur la construction d’un bâtiment, une base qui permet de résumer ce secteur. Ainsi, quelles sont les étapes de la construction d’un bâtiment ?

Une première étape est appelée : le gros œuvre. Le gros œuvre concerne la solidité et la stabilité de la structure puisqu’il s’agit des fondations, des murs porteurs, des charpentes, etc.

Puis la seconde étape, nommée “second œuvre”, concerne la toiture, la peinture, la plomberie, l’électricité, le carrelage, les vitres… en bref, tout ce qui concerne les finitions, ce qui s’avère souvent plus coûteux que les gros œuvres.

Il faut savoir que le BTP regroupe de nombreux métiers, qui la plupart du temps semblent n’avoir aucun lien. Or ces métiers travaillent pour une même finalité : apporter à une infrastructure le confort nécessaire. Et que le projet se porte sur la construction ou la restauration, on fait nécessairement appel aux mêmes corps de métiers. Même la démolition fait appel à ces acteurs, car on a besoin de méthode pour les réaliser. On considère souvent le métier d’architecte comme un métier appartenant au secteur du digital. Pourtant on peut très bien considérer ce métier comme faisant partie du secteur du BTP. Un secteur qui s’élargit avec les évolutions de la technologie.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: