Focus sur le bachelor, un diplôme pas comme les autres

fred

Depuis quelques années maintenant, les écoles de commerce et de management s’intéressent davantage au cursus bachelor qu’elles chouchoutent désormais plus que les programmes Grande Ecole. Les raisons qui expliquent cette tendance sont aussi nombreuses que les avantages que le cursus bachelor confère aux futurs candidats à la vie active. Inscrit dans le modèle LMD et de niveau bac+3, c’est un parcours alternatif à la licence universitaire et dont les spécificités sont reconnues et appréciées par les recruteurs. Approche pédagogique favorable à l’immersion à l’international, formation en alternance est très opérationnelle, découvrez pourquoi le bachelor est un cursus différent des autres comme le présente ce site de qualité bachelorday.com.

Un parcours professionnalisant et international

 

En présence d’un nouvel ordre économique placé sous le signe de l’internationalisation des marchés, les entreprises de nos jours sont de plus en plus friandes de jeunes diplômés ayant eu des expériences internationales au cours de leur formation supérieure. Et s’il existe actuellement un parcours de formation susceptible de rendre l’accès à l’international le plus vite possible, c’est bien le bachelor. Son projet pédagogique intègre dans ses objectifs l’internationalisation et la professionnalisation de sorte à promouvoir des profils compatibles aux nouvelles exigences du monde du travail : l’apprentissage des langues étrangères, des semestres d’études ou des périodes de stage à l’étranger, l’alternance…

 

Toutefois, s’il est vrai que l’international est inscrit dans l’ADN du cursus bachelor, le choix de l’établissement pour assurer sa formation est essentiel dans une démarche de démarcation. Ainsi, dans l’espoir de s’assurer une immersion totale en terre étrangère et de développer une bonne faculté d’adaptation à différents milieux culturels, l’idéal serait de s’orienter vers des établissements proposant des programmes bi ou tri-culturels. D’autre part, le suivi et l’encadrement des étudiants sont appréciables au sein des établissements qui développent des parcours bachelor. Conseillés, guidés voire bichonnés durant tout leur parcours, les étudiants arrivent à se créer leur propre profil en déterminant, dès les premières semaines de la formation,  leurs objectifs, les modules indispensables à leur projet d’études ou encore les entreprises qu’ils auront à intégrer durant la validation du cursus.

 

 

La pratique ; le maître mot du bachelor !

Quel que soit le domaine de prédilection de l’étudiant ; commerce, communication, informatique ou management, son intégration à un cursus bachelor sera marquée par la mise en œuvre systématique d’une pédagogie orientée vers la pratique. Les périodes de stage sont parfois programmées bien avant la fin de la première année. Par ailleurs, les écoles sont de plus en plus nombreuses à proposer une troisième année en alternance qui permet à l’étudiant de  booster l’employabilité mais aussi de prendre en charge une partie de ses études.

Ainsi, en plus de sortir avec un profil opérationnel, les diplômés d’un parcours bachelor sont surtout appréciés pour leur autonomie et leur débrouillardise.

Enfin, il est clair qu’au vu de tout ce qui a été évoqué jusque-là, l’on est en droit de dire que le bachelor, c’est l’assurance de décrocher un travail peu de temps seulement après la validation du cursus. Mais pour les étudiants qui le désirent, ils peuvent poursuivre leurs études en master pour une meilleure carrière professionnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: