La gestion écologique du traitement des épaves de véhicules

fred

Les véhicules arrivant en fin de vie, pour des problématiques de pannes de mécaniques lourdes ou pour des situations d’accident doivent faire l’objet de traitement spécifiques lors de leurs destructions par des professionnels. Ces normes initiées par l’Europe visent à traiter en premier lieu la gestion des composants toxiques pour l’environnement  et permettre également de recycler certains composants pour ne pas perdre la matière première. Pour s’appuyer sur ces solutions de destruction de véhicules inutilisables, des centres de traitements ont été déployés par des professionnels qui ont reçu l’agrément préfectoral à des fins de traitement des épaves, et sont contrôlés annuellement sur les modes de traitements de l’ensemble des épaves, notamment sur la qualité environnementale. En faisant appel à ces professionnels, l’enlèvement de votre véhicule se fera gratuitement par un épaviste agréé VHU ( Véhicule hors d’usage). Ces services enlèvement épave 93 sont par exemple proposés sur la Seine Saint Denis pour particuliers et professionnels. Vous trouverez des solutions sur toute la france pour le sujet des épaves.

Les centres VHU et les broyeurs

Le traitement des véhicules hors d’usage mobilise les acteurs de la filière avec des exigences environnementales fortes en terme de dépollution et le démontage. Le centre VHU  va devoir retirer du véhicule les liquides, les composants dangereux, les pièces réutilisables et les pièces recyclables. La carcasse démontée se transmise à un broyeur, qui va séparer les métaux ferreux et les autres matières. Ces traitements vont permettre de faire un tri sur les matières ainsi qu’une réutilisation de ces matières.

La réglementation ICPE applicable

Le traitement des véhicules hors d’usage engendre depuis l’invention de l’automobile des risques sur la santé du personnel. La protection de l’environnement est également essentiel lors de la destruction de véhicules hors d’usage. Le dernier point concerne la commodité du voisinage. La réglementation des installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE) va s’appliquer de fait à cet environnement sensible puisque le stockage de déchets métalliques, de pneumatiques ou le traitement de déchets peut être considéré comme dangereux à diverses sources, notamment le feu.

L’agrément préfectoral

Outre le régime ICPE applicable aux professionnels, la gestion d’un centre qui va traiter l’ensemble des véhicules hors d’usage ou d’une installation de broyage doit en outre être agréé par la préfecture du département ou est exercé l’activité et se trouve être contrôlé chaque année.