Investir dans le pétrole : que faut-il savoir ?

fred

Investir dans le marché pétrolier attire plus d’une personne. Il s’agit en effet d’un investissement à profits qui porte ses fruits en peu de temps. Les écarts de cours plus ou moins importants induisent à des gains conséquents. Il faut néanmoins de bonnes notions sur le cours du pétrole pour réussir dans ce domaine d’investissement. Le pétrole étant un produit très volatile et la production des pays fournisseurs limitée, on a tendance à escompter une prochaine plus-value.

Le pétrole et le trading

Les marchés financiers ne sont plus actuellement réservés aux banques et aux courtiers. Les particuliers ont aujourd’hui l’opportunité d’y accéder avec le développement de nombreuses plateformes de trading en ligne. Sur ces plateformes, l’investisseur peut compter sur la présence de plusieurs indicateurs graphiques et autres signaux de trading pour le guider comment trader sur le cours du pétrole. Pour trader de manière sûr il faut user de certaines techniques comme la souscription d’un CFD. Il s’agit de prendre position sur le cours du baril à la hausse ou à la baisse et ainsi gagner sur la différence entre le cours de souscription et le cours une fois fermé. Le déséquilibre entre l’offre et la demande du pétrole, les tensions géopolitiques entre les pays producteurs et les pays consommateurs contribuent grandement à la fluctuation du cours du baril du pétrole.

Baisse probable du cours du pétrole

Depuis Septembre 2014 les cours du baril de pétrole étonnent tous les marchés financiers. Une baisse des plus surprenantes. Ceci s’explique par une baisse structurelle du cours de baril et par l’augmentation de la production du pétrole dans le monde. Ainsi on peut également rencontrer une hausse de la production et le ralentissement de la demande mondiale de pétrole. Actuellement il persiste une offre excédentaire de pétrole et il est plus astucieux d’en ralentir la production. Or les plus grands pays fournisseurs ne cessent de produire. Des pays comme l’Arabie Saoudite, la Russie. Face à cette progression de l’offre de production, les Etats-Unis optent pour la réduction du nombre de puits d’exploitation. Sauf que depuis début 2016 la production américaine est repartie à la hausse. Ce qui implique également une hausse considérable de leurs stocks. Et quand l’offre augmente la demande diminue inversement. Ce qui induit à penser que le cours du pétrole pourrait repartir à la baisse. Une poursuite des baisses en cours qui semble fort probable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: