le logement sur les communes périphériques garde du tonus pour l’investissement

fred

Dans la france Périphérique, le logement tient une part primordiale dans la gestion du tissus économique et social. Les campagnes sont encore en résistance au niveau des communes inférieures à 5000 habitants. La dynamique est présente encore malgré le développement intense des métropoles dont le cout de la vie, notamment pour se loger devient problématique. A l’inverse, après une chute lente des prix de l’immobilier depuis la crise des subprimes, la tendance a la stabilisation s’est faite et devient intéressante pour des investisseurs qui souhaitent acquérir leur résidence principale. La dynamique des crédits à taux bas, grâce à la politique accommodante des banques centrales depuis 2011, vient appuyer cet intérêt pour ce type d’investissement. Les taux d’intérêt sont autour de 1% sur une base de remboursement de 180 mois. Des zones en france sont intéressantes, sur la Corrèze, le Limousin ou l’Ain par exemple. Des communes telles que Chalus ont vu leur prix se stabiliser avec des prix de maisons au m2 entre 920 et 1500 euros. Cette commune a tout les atouts avec un taux de chômage parmi les plus bas en France, même si la population se réduit. L’avantage permet d’investir à pas cher et d’être peu dépendant de prix stratosphériques. L’immobilier chalus donne des réponses intéressantes à ce sujet.

A l’inverse l’immobilier de luxe demande une certaine prudence

L’immobilier de luxe demeure un marché de niche, avec des risques de pertes importantes si le marché de l’immobilier se bloque en france et au niveau mondial.