Le marché immobilier sur Dijon demeure une valeur certaine en valorisation de patrimoine

fred

Alors que sur l’année 2018 et 2019, 30% des villes françaises de plus de 100 000 habitants voient le prix de leur immobilier ancien stagner ou baisser, La ville de Dijon présente des hausses intéressantes sur certains secteurs sur les douze derniers mois, puisque les prix au m² progressent de 4,2 %. Un marché dynamique à Dijon pourrions nous dire ! Les acquéreurs profitent de prix négociés et de la baisse des taux d’intérêt, à des taux historiquement bas. Les secteurs d’acquisition pour un bien personnel ou pour de l’acquisition dans le neuf ou de l’ancien, est une opportinuté réelle comme l’indique divers professionnels dont les activités sont toujours florissantes avec plus d’un million de vente en 2018. Pour se faire accompagner avec une  agence à Dijon dont la spécialité est de vous trouvez une perle rare, ces professionels vont vous accompagner du fait de la connaissance du marché local. Le nord-ouest de la ville est toujours autant prisé. Pour les investisseurs, le centre-ville est une valeur sûre. A Dijon, le prix médian du mètre carré des appartements anciens vendus s’élève à 1950 euros. Il a augmenté de 0,7 % en un an.

Un marché dynamique à Dijon

Les acquéreurs profitent de prix négociés et de la baisse des taux d’intérêt. Le nord-ouest de la ville est toujours autant prisé. Pour les investisseurs, le centre-ville est une valeur sûre. Pas question pour autant de se jeter sur le premier bien présenté, au contraire. Exit, par exemple, les immeubles des années 50 à 70, souvent mal isolés et aux charges élevées. Les acheteurs cherchent plutôt des petits ensembles avec des charges maîtrisées afin de ne pas se trouver avec des charges de copropriété exhorbitantes. Ou alors, des maisons 1900-1930 assez classiques mais proches du centre et des écoles avec une notion d’attractivité pour leur emplacement. Les quartiers Montchapet ou Victor-Hugo au nord-ouest de la ville sont intéressant lorsque l’on analyse les évolutions sur le site FNAIM. Avec une majorité de maisons individuelles, ces secteurs huppés ont toujours autant la cote. Témoin, malgré un tout petit terrain et l’absence d’un garage, une maison de 120 mètres carrés en plein coeur de Victor-Hugo et à deux pas de la gare a trouvé preneur rapidement pour 380 000 euros. Ou, cette autre de 90 mètres carrés à Montchapet qui, malgré ses travaux, s’est vendue tout aussi vite 280 000 euros.

La composition du marché immobilier de Dijon

Trouver un bien immobilier à Dijon vous permet de bénéficier d’espaces verts importants. A l’instar du jardin de l’Arquebuse à l’ouest de la ville ou du parc des Carrières Bacquin à proximité de la gare Dijon-Ville. Le parc immobilier de Dijon est composé de 84% d’appartements et de 16% de maisons.

Sur une population d’un peu plus de 152 000 habitants, 90% de la population habite en résidence principale. 42% sont propriétaires et 55% sont locataires.

Louer un appartement à Dijon vous permet de profiter d’une large offre du studio aux appartements 5 pièces. Ainsi 25% des résidences principales de la ville sont des 3 pièces. 22% sont des 4 pièces. 21% sont composées de 2 pièces et seulement 15% sont des studios.