Les crédits à la consommation, vers la dérive ?

fred

Du jamais vu dans le secteur des crédits à la consommation. Cet évènement sera sans nul doute gravé dans l’histoire des productions de crédits. Depuis l’année 2008, les ventes de crédits ne cessent de chuter. Pour l’année 2013, on a encore enregistré une chute de 1,23 % par rapport à l’année 2012. Même si durant d’autres mois de l’année 2013, les ventes ont montré une légère hausse, cela n’a pas pu combler les mois restants où le secteur a été confronté à une baisse considérable. Une des raisons de cette dérive des crédits à la consommation rédide dans les réserves émises par les foyers de la classe moyenne en ce qui concerne l’acquisition des biens de consommation via un crédit.

Quels sont les motifs de la régression des ventes de crédits à la consommation ?

Nombreux sont les éléments peuvent être à l’origine de la régression des ventes de crédits à la consommation. Les organismes financiers, notamment les banques, n’ont pu prévoir ce phénomène. Parmi les motifs plausibles, l’on note d’un côté que les foyers de la classe moyenne tendent à prendre des précautions pour éviter les dépenses superflues. Ainsi, ils sollicitent le moins de crédits possibles pour leur consommation. S’un autre côté, on enregistre une forte baisse des ventes dans le secteur automobile. Cette régression peut avoir des effets notoires sur le crédit automobile. A titre d’exemple, citons le cas de Peugeot qui a enregistre des baisses considérables de leurs ventes en 2013, soit -5,5%.

Les crédits à la consommation, de plus en plus de Français en retrait ?

C’est un fait entièrement vérifiable si l’on se réfère aux chiffres mis en avant par les organismes financiers qui octroient les crédits à la consommation. De plus en plus de Français s’écartent de ces crédits liés à la consommation. Pour ce faire, ils jouent sur la prudence en matière d’achats de bien de consommation. Ceci dit, les ventes d’appareils électroménagers, de technologies nouvelles, entre autres les postes de télévisions, les machines à laver ou le secteur de la téléphonie mobile, ont connu une chute vertigineuse, ce qui révèle la véracité des faits. Aussi, on note que les Français aspirent mieux aux prêts personnels, dont la vente a d’ailleurs affiché bonne mine en 2013, en présentant une nette progression. Une analyse que l’Association française des sociétés financières (ASF) a mise en exergue.

Pour en savoir plus sur les crédit consommation :

https://credit-auto.info/

https://www.credit-rachat.biz/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: