Les écoles de commerce: à l’heure de l’économie numérique

fred

Formation des futurs managers digitaux oblige, les écoles de commerce ont signé des partenariats avec des écoles d’ingénieurs. Elles pourront ainsi offrir à leurs étudiants des cours de code informatique obligatoires.

A la rentrée 2015, les étudiants de première année de l’ESCP Europe seront dans l’obligation de suivre des cours en économie digitale et s’initier au code informatique. C’est dans cette optique que l’établissement a organisé son premier forum digital à Paris. Elle compte mettre en place une filière de spécialisation pour les M1 et M2.

D’autres écoles investissent également dans des formations similaires pour satisfaire les besoins de compétences en digital des futurs recruteurs. En 2001, Kedge a lancé la chaire commerce connecté. En 2011, l’Inseec a mis en place son Digital Innovation Challenge. Les M1 découvrent pendant une semaine l’entreprenariat numérique à travers des ateliers, des conférences et des séances de brainstorming. La semaine s’achève ensuite par la présentation d’un projet d’intrapreneuriat ou de création d’entreprise dans le numérique. David Izoard, le directeur des relations entreprises de Skema, affirme que les notions de la nouvelle économie sont inclues dans toutes les matières. Grâce à des partenariats avec Microsoft et IBM entre autres, l’école a pu développer des MS en électronique, en en marketing direct et des spécialisations en intelligence économique. Un accord de partenariat avec Solocal Group, qui intègre le « comité scientifique du programme grande école », permettra aux troisièmes années d’accéder à des études de cas.

Nicolas Glady, professeur associé à l’Essec, affirme que « les étudiants sont aussi demandeurs que les entreprises ». La preuve, à l’issue de l’ouverture de la chaire Accenture sur le big data, 50 étudiants se sont inscrits pour les premiers cours de spécialisation à la rentrée. Or, une chaire ne compte normalement que 25 places. La plateforme Datavenue d’Orange mise en place début octobre avec un consortium de grands groupes, est partenaire exclusive de l’école. En septembre 2015, l’école développera son MS en Business Analytics and Data Science avec Centrale Paris, parmi d’autres spécialités.

HEC va aussi suivre la vague en mettant en place un centre consacré au digital avec une équipe dédiée. E-commerce, big data… Toutes les activités dans le domaine des nouvelles technologies y seront regroupées. Ainsi, pendant une semaine, les étudiants spécialisés dans le digital marketing et le big data vont travailler au sein de l’école d’informatique 42 de Xavier Niel, patron d’Epitech et de Free. Les étudiants en Master spécialisés de GEM vont quant à eux côtoyer les étudiants d’EEMI et/ou de Grenoble ING.

1 Comment. Leave new

Niquel cet article, c’est exactement ce que je cherchais !

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: