Les évolutions du contrat 100% santé de l’assurance maladie

fred

L’année 2019 va intégrer des changements dans la philosophie des remboursements optiques, dentaires et auditifs, baptisé « 100% santé »‘. Cette solution mise en place dans le cadre de la loi de la sécurité sociale va se déployer jusqu’en 2021 et va impacter les assurés, les assureurs, les dentistes et opticiens dans cette mise en application. Ces données de remboursement ne donneront pas lieu à un remboursement intégral de ces prestations, même si l’objectif est de mieux cadrer ces prestations dont le cout pour les assurés et mutuelles demeure lourd dans le budget et donne des informations contradictoire en terme de financement.

Les nouvelles obligations pour le 100% santé pour les prothèses dentaires et dentiers

A partir du 1er janvier 2020, certaines couronnes et bridges seront intégralement remboursés comme l’exige le protocole de prise en charge demandé par l’assurance maladie. Les assurés sociaux auront accès à des prothèses céramiques pour leurs incisives et canines, et métalliques pour leurs molaires selon des nomenclatures biens précises. A compter du 1er janvier 2021, des prothèses amovibles  ou dentiers seront également prises en charge à 100 %, avec la même distinction entre dents dites visibles ou non visibles toujours dans le cadre de cette nomenclature.

Ces prestations proposées pour les assurés seront réduits à zéro pour 46 % des prothèses posées. Pour cela, des plafonds de prix seront instaurés à partir dès le 1er avril 2019, et viendront se compléter en 2020 et 2021. Les dentistes devront s’y conformer ainsi que les assureurs dont le reste à charge devra faire l’objet d’une prise en charge globale.

En terme de financement, l’assurance maladie et l’ensemble des complémentaires augmenteront leur participation le 1er janvier 2020, puis le 1er janvier 2021. Ce double impact aura également un effet 25 % supplémentaire des prothèses dentaires, qui bénéficieront d’une solution dite de  « reste à charge modéré » pour l’assuré. L’assurance maladie considère que 30 % de prothèses à tarifs libre seront des offres « haut de gamme » avec des matériaux plus esthétiques ou innovants qui n’entreront pas dans ce panier de couvertures, mais qui pourront faire l’objet de prise en charge au global sur des contrats haut de gamme de complémentaires santé, notamment sur les contrats entreprises qui devront répondre aux CNN des branches d’entreprises.

Les nouvelles obligations pour le 100% santé pour l’optique

Dès le 1er janvier 2020, l’ensemble des opticiens devront proposer des montures de 30 euros au maximum. Chaque magasin devra présenter aux assurés  un choix de 17 modèles pour adultes  de 10 modèles pour enfants, et pour chacun deux coloris. Les verres devront tous être amincis, durcis contre les rayures et traités contre les reflets dans ce cahier des charges. Chaque tarif maximum dépendra de correction des verres appliqués. Une myopie « modérée » (entre -2 et -4) se facturé 75 euros pour les deux yeux.

D’autre part, une paire de lunettes sera facturée à l’assuré 105 euros au maximum, avec une possibilité de choisir des verres sans reste à charge et une monture plus chère, ou inversement.

Le montant remboursé dépendra alors du contrat de l’assuré au niveau de la complémentaire santé avec un  plafonnement de 100 euros pour la monture, contre 150 euros actuellement.

L’étude du comparateurassurance.com va à l’encontre de ce 100% santé

Face à cette nouvelle proposition, on trouve un dilemne différent d’analyse. Les résultats liés à cette étude mettent en avant des consommations sur les optiques et dentaire souvent haut de gamme avec des montants importants en terme de prestations, notamment au niveau de catégories sociales telles que les cadres, les chefs d’entreprises ou certains retraités. L’age également met en avant une consommation importante en cout financier chez les plus de 35 ans, alors que les étudiants recherchent avant tout la notion de prestations selon leur budget. Cette décision gouvernementale va t elle faire changer les comportements de nombreux français face à ce nouvel encadrement au niveau de l’optique et du dentaire ? Ces évolutions risquent également de faire augmenter les prix des mutuelles dans leur globalité…. Au final, le cout pourrait être conséquent pour le français….. cotisant à ce systeme….