L’extension de Roland-Garros en suspension : décision de la justice

fred

Le projet d’extension de Roland-Garros sur les serres d’Auteuil de l’architecte Jean-Camille Formigé se trouve sujet à des démêlés au tribunal depuis l’annonce officielle de lancement de ce dernier en 2011. Les héritières (arrière-petites-filles) de l’architecte intentent un procès à la Fédération Française de Tennis à cause de cette extension qui empiète sur le jardin botanique d’Auteuil.

 Conflit concernant l’extension de Roland-Garros

Ce projet de court de tennis qui touche les serres d’Auteuil est sujet de conflit entre la FFT et les héritières du célèbre architecte. Un court de tennis de 5000 places prévu sur le jardin botanique d’Auteuil, classé monument historique avec ses collections botaniques rares. Le permis de construire délivré en juin 2011 par la mairie de Paris est depuis sujet de plusieurs protestations dont celles de diverses associations. De ce fait, la FFT s’est donc déjà préparée à ce genre d’aléas dès lors qu’elle a eu acte de l’ordonnance et a donc décidé de faire appel.

Suspension du projet de la FFT

Avec la décision du Tribunal de Grande Instance TGI de Paris qui a ordonné la suspension des travaux de la Fédération Française de Tennis, nombreuses sont les conséquences sur le projet Roland-Garros. Des décisions qui réjouissent fortement les héritières et ces dernières ont pour effet :

  • La suspension de tous les travaux 72 heures après la signification de la décision
  • Une suspension d’une durée de trois mois maximum
  • Une suspension sujet à une amende de 10000 euros par infraction constatée et une infraction maximum par jour
  • Et 2000 euros assumés par la FFT en raison des frais de justice aux consorts Formigé

Le but de tout ceci étant de préserver les lieux dans son état naturel jusqu’à l’intervention du juge du fond.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: