La montée des boutiques de e-commerce générateur de nouvelles sources de revenus

fred

Le e-commerce poursuit sa main mise sur le marché des produits de consommation en France. La barre de vente de 100 milliards devrait être dépassé d’ici deux ans. Les habitudes de consommation ont été révolutionné par le biais de sites e-commerce dont la puissance de développement et la technique de livraison ont été optimisé au maximum de leur capacité. Des évolutions telles que des lignes de robots et des livraison par des drones deviendront le summum des actes de vente de ses sites. L’élargissement de l’offre et le développement des places de marché continuent de tirer la consommation vers le haut.

L’e-commerce me direz vous ? Il y en a pour tous les goûts. Le consommateur avec une baisse de son pouvoir d’achat a rivalisé d’ingéniosité avec des nouveaux outils. Des comparateurs (assurance – finance – électroménager – voyage – vente de service etc….) ont été développé de façon très ingénieuses par des informaticiens quelque peu visionnaires…. Ensuite, on trouve des « pure players dont le plus connu est Amazon », ainsi que Rue du Commerce, Cdiscount, dont l’étalage de références est juste incroyable. Depuis 2010, Les chaines de distribution n’ont pas manqué d’emboiter le pas avec des outils et des moyens simplifiant l’usage des consommateurs et la fidélisation : Les drive tels e-leclerc, leroy-merlin, etc…. n’ont pas manqué cette révolution. Elles ont dû s’adapter à cette évolution et se trouvent par contre confrontées à des réductions drastiques de parts de marché sur des rayonnages tels que les vêtements ou la culture. D’ailleurs certaines chaines telles que Carrefour envisage des fermetures drastiques de magasins entiers, puisque l’age d’or des hypermarchés hyper puissants est finie et tend même à sombrer comme aux US ou ce marché s’effondre littéralement.

Tout le monde peut se lancer dans cette aventure de l’e-commerce avec réussite

Chaque internaute peut se lancer dans ce challenge ! Pour réussir dans cette expérience, la compétence dans son domaine et la volonté sont deux armes de qualité. Il faut explorer son domaine d’activité puis planifier au travers d’un cahier des charges, son projet global. Ensuite, selon la viabilité financière définie, les outils principaux vont être les suivants :

  • la planification de recherche de fournisseurs pour la mise en vente de ses produits
  • la création d’un logo pour une qualité visuelle irréprochable et professionnelle
  • le nom de l’entreprise dont des outils tels qu’un générateur de nom d’entreprise peut vous épauler
  • la création d’un site d’e-commerce qui va présenter vos panels de produits aux internautes et dont des plate-forme ont conçu tout le concept pour commencer immédiatement sans passer par des développeurs web
  • la stratégie d’acquisition de trafic sur le site au travers de leviers importants avec les solutions de la publicité ou des réseaux sociaux
  • les solutions de gestion de stock performants puisque l’internaute va au travers d’un achat vouloir son produit au plus vite avec des solutions de boutique en ligne sans stock permettant de bannir les risques d’impayés (c’est le dropshipping qui permet tout cela !)
  • les solutions d’expédition des articles commandés dont le cout peut être négocié auprès des fournisseurs
  • le système de relance et de fidélisation de la clientèle au travers de campagnes publicitaires ou de blogs particulièrement enrichis permettant que votre boutique en ligne puisse devenir une source de revenus importants

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: