Polyarthrite rhumatoïde – Causes, Symptômes et Traitements

fred

Votre explication : Polyarthrite rhumatoïde – Causes, Symptômes et Traitements


La Polyarthrite rhumatoïde

Qu’Est-ce que c’est?

La Polyarthrite rhumatoïde Est une maladie articulaire inflammatoire, chronique et survient de façon symétrique.

Elle a une prévalence de 1% dans la population adulte et chez les femmes prédomine avec un rapport de 3: 1 par rapport au mâle. L’âge le plus commun d’apparition est entre 40 et 60 ans.

Comment cela se produit ?

C’est une maladie inflammatoire qui survient chez des sujets prédisposés génétiquement, où il y a un déclencheur qui provoque la réaction inflammatoire. Ces facteurs ne sont pas entièrement connues, mais pourraient être des agents infectieux, viraux ou bactériens. Ils provoquent chez le patient provoque un processus inflammatoire subséquente de la réponse immunitaire.

Symptômes

Le début est insidieux. La forme la plus fréquente de l’apparition est l’arthrite symétrique dans les poignets, les mains, les pieds et les genoux avec une évolution lente et progressive. Dans d’autres cas, l’arthrite affecte une articulation.

Initialement, l’arthrite se traduit par des douleurs articulaires, qui peut aller d’un léger inconfort à une douleur intense et persistante qui augmente avec la mobilité. Le gain de chaleur sans rougeur de la raideur des articulations et caractéristique matin, engourdissement dans les mains le matin et peut durer plus d’une heure se affiche apparaît.

L’implication est symétrique, sujettes à la déformation chronique à la suite de la destruction du cartilage et de l’os. Déformations plus de fonctionnalités dans les mains sont déviation cubitale et la flexion des articulations interphalangiennes des doigts («cou de cygne doigt »).

C’est une maladie principalement articulée, mais il y a des symptômes extra-articulaires tels que la fatigue et l’anorexie principalement.

La peau peut être les nodules rhumatoïdes, qui sont des morceaux qui apparaissent habituellement dans les zones de friction cheville, genou, dos des doigts et du tibia, entre autres. Ils sont généralement indolores et disparaissent spontanément ou avec la forme de traitement. Apparaissent lentement et atteindre une taille variable jusqu’à plusieurs centimètres de diamètre.

Autres manifestations extra-articulaires comprennent vascularite, la participation pleuro-pulmonaire (pleurésie, péricardite, myocardite), des anomalies oculaires (sclérite, épisclérite), neurologique (nerf, la compression du col utérin), os (ostéoporose) et hématologiques comme l’anémie.

Diagnostic

Il des critères de diagnostic de la Polyarthrite rhumatoïde qui sont basés sur l’implication clinique, les valeurs de laboratoire et la participation radiographique caractéristique.

Les critères cliniques comprennent: supérieur à 1 raideur matinale d’heure, l’arthrite de trois zones articulaires ou plus, l’arthrite des articulations de la main, l’arthrite symétrique et nodules rhumatoïdes; critères d’analyse: rhumatoïde positif et entre les critères radiologiques, modifications typiques de la polyarthrite rhumatoïde sur les radiographies du facteur des mains et des poignets.

Un patient souffre d’arthrite rhumatoïde si elle répond à quatre des sept critères décrits, considérant que les cliniciens doivent être présents pendant au moins six semaines.

Traitement

Aucun traitement curatif, mais une main de médicaments diminuent la douleur et améliorer la fonction et la qualité de vie d’autre part de réduire la progression de la maladie.

Il est essentiel d’expliquer état et de traitement les objectifs du patient, étant donné que l’objectif n’est pas de guérir la maladie, mais diminution de la douleur et de la prévention de séquelles.

Le programme de base comprend le repos dans les phases aiguës de la maladie, combiné avec l’exercice régulier pour maintenir le tonus musculaire et de prévenir la rigidité et déformation articulaire, les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), attelles, de repos et une bonne alimentation.

Les autres thérapies pharmacologiques comprennent la maladie dite de médicaments modificateurs, parmi lesquels les sels d’or, la chloroquine, la sulfasalazine et agents immunomodulateurs (méthotrexate, la ciclosporine et le leflunominda).

Ont récemment été introduites des thérapies biologiques qui vont représenter une percée dans le traitement de ces patients.

 


 
Cette page a été trouvé par nos visiteurs grâce aux mots clés suivant : Polyarthrite rhumatoïde – Causes, Symptômes et Traitements, Os, muscles et articulations, mutuelles, la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: