Quelle sera la tendance du marché de l’immobilier en 2019 ?

fred

La tendance du marché de l’immobilier demeure complexe depuis plusieurs mois avec une raréfaction des primo accédants. La politique des taux d’intérêts bas continueront ils en 2019, ou la politique de la bce d’arrêter le quantitative easing et de laisser le marché des OAT Françaises aux mains des investisseurs privés qui voudront des sécurités supplémentaires et demanderont une prime sur risque plus forte emportera le marché du financement des investissements immobiliers notamment. Certains acteurs de crédits immobiliers pensent que le marché du volume de financement pour l’année 2019 pourrait se réduire de 20 à 30 % du fait des aléas économiques, d’une tension grandissante sur le marché des actions avec une chute importante des valeurs cotées des banques (30% de chute depuis le 25 septembre 2018). Cette situation peut mettre à mal la solvabilité des banques, qui pourraient rapidement mettre en place une action de réduction des risques sur le marché des crédits et sélectionner des clients ayant une capacité d’apport importante et un seuil de garantie important.

Les marchés pourraient se tendre : les agents immobiliers auront leurs compétences à mettre en avant

Les marchés risquent de fluctuer rapidement face à ce constat et cette période incertaine au niveau des politiques monétaires et d’une croissance en France, dans les pays émergents et surtout la Chine dont la croissance risque de dévisser sous la barre des 3 %. La situation ne peut qu’avoir un impact important sur des marchés structurels tels que l’immobilier dont la notion de sécurité est certes primordiale, mais dont tout le dynamisme dépend essentiellement de la volonté du domaine bancaire de prêter auprès des acquérir. C’est en fait cette donnée qui va etre le facteur essentiel de maintien de la qualité du marché en terme de vente. L’autre donnée sera également la situation des biens à vendre. La notion de périphérie, de métropole ou de campagne n’ont pas la meme action en terme d’évolution de demande et de valeur d’actifs. Des biens qui sont présentés sur le marché de l’immobilier à Mantes la Jolie n’auront pas le meme impact en terme de demande que le marché sur la Corrèze, puisque le dynamisme de population est primordiale pour asseoir et garantir un marché.

Certains marchés pourront se comporter de façon plus sécurisés, notamment sur des biens d’exceptions, dont le
portail de l’immobilier de luxe permet à des investisseurs de s’appuyer sur des demeures exceptionnelles à acquérir.