Quelles sont les causes possibles d’une occlusion intestinale ?

fred

L’occlusion est définie par une interruption du transit intestinal normal. Il existe deux grandes causes à cette interruption. Le blocage peut être mécanique ou fonctionnel. On parle de cause mécanique lorsqu’il y a obstacle à la progression du contenu intestinal. Ainsi, parmi ces causes mécaniques on distingue l’occlusion intestinale par obstruction et l’occlusion par strangulation. Les adhérences post opératoires constituent la cause la plus fréquente des occlusions intestinales par obstruction. Par ailleurs, on peut citer les pathologies tumorales qui peuvent aussi bloquer le transit. Le volvulus (lorsque l’intestin se tord sur lui-même) est une cause possible, mais rare de l’occlusion par strangulation.

D’autre part les hernies peuvent également causer une occlusion par strangulation.

Au cours des occlusions intestinales fonctionnelles, il existe une anomalie du fonctionnement des intestins. Les intestins sont comme paralysés. On parle de paralysie intestinale réflexe ou « iléus paralytique ». Une appendicite, une pancréatite, une péritonite et même une fracture du bassin peuvent être à l’origine d’un iléus paralytique. Néanmoins, les occlusions post opératoires représentent la cause la plus fréquente des occlusions intestinales.

Comment affirmer l’existence d’une occlusion intestinale ?

 

Le tableau clinique d’une occlusion intestinale peut être très typique. Il est constitué par l’association de quelques signes qui orientent le diagnostic. Cependant, il faut savoir que devant un seul de ces signes, le diagnostic peut être évoqué. La douleur abdominale est le signe le plus précoce d’une occlusion intestinale aigüe. Elle peut être permanente ou paroxystique. Étant donné que le transit est interrompu, il y aura un arrêt des gaz et des matières fécales, mais c’est un symptôme tardif. D’autre part, des nausées voire des vomissements peuvent accompagner la douleur. Un météorisme abdominal ou distension abdominale est un signe inconstant.

Les symptômes que présente le malade peuvent à eux seuls déterminer l’existence d’une occlusion intestinale. Il est cependant indispensable de faire des examens paracliniques pour rechercher les causes de cette occlusion. La réalisation d’une radiographie de l’abdomen, d’un scanner ou d’une échographie abdominale s’avère alors indispensable.

Quels sont les traitements d’une occlusion intestinale ?

 

L’occlusion intestinale nécessite une prise en charge rapide et efficace afin de rétablir le transit du patient. En effet, si le traitement est retardé la pathologie risque de se compliquer. La perforation est la principale complication de l’occlusion intestinale. La prise en charge de la maladie regroupe deux entités : un traitement médical en premier lieu puis un traitement chirurgical.

Des antalgiques et antispasmodiques sont prescrits par le médecin pour calmer les douleurs. Par ailleurs une sonde naso gastrique va être mise en place pour aspirer le continu gastrique et lutter contre la distension intestinale. Le malade va être perfusé pour corriger les troubles hydro électrolytiques engendrés par l’occlusion intestinale. La perfusion consiste en un apport de vitamines, minérales et liquides. Enfin, des antibiotiques seront apportés pour éviter les complications infectieuses.

Le traitement chirurgical des occlusions intestinales consiste à lever l’obstacle comme l’indique le docteur Carrère dans son intervention. Dans certains cas, le chirurgien va être amené à enlever une partie des intestins qui est nécrosée (dévitalisée). Dans le cas de volvulus, l’intervention consistera à détordre les intestins. Les brides quant à eux seront sectionnées. Lors d’adhérences, les intestins devront être libérés.

 

Info: Pensez à vous protéger  avec une mutuelle adapté. Essayez notre comparateur mutuelle santé pas cher santé.

1 Comment. Leave new

Super cet information, cela tombe bien pour moi !

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: