Quelles sont les symptômes de la hernie discale ?

fred

La hernie discale se caractérise habituellement par une douleur intense sur la zone touchée. Cette douleur peut ensuite se déployer vers une zone contigüe en cas de compression du nerf. Les douleurs sont fréquemment localisées au niveau des disques intervertébraux entre les 4e et 5e vertèbres lombaires et entre la 5e lombaire et la sacro-lombaire. Si les dernières vertèbres lombaires sont touchées, les symptômes d’une sciatique peuvent survenir, accompagnés de douleurs lombaires pouvant s’irradier dans la cuisse jusqu’aux orteils, le long du trajet du nerf touché. Il est cependant possible qu’aucun signe n’apparait.

Quelles sont les causes de la hernie discale ?

Un traumatisme dû à des mauvaises postures, des mouvements brusques ou un défaut de musculature peut causer l’apparition de la hernie discale. La dégradation des disques intervertébraux, leur perte de souplesse et de tonicité sont également mises en cause. Le surpoids et la grossesse sont également des facteurs non négligeables car ils exercent une tension sur la colonne vertébrale. Il ne faut pas oublier le facteur héréditaire. En effet, une personne ayant un parent atteint peut être à risque du fait des anomalies génétiques pouvant entraîner une asthénie des structures composant la colonne vertébrale. Généralement, les personnes âgées entre 35 à 55 ans sont principalement concernées. Mais, les hommes sont davantage touchés du fait de leur métier qui requiert de grands efforts physiques.

Comment diagnostiquer et traiter une hernie discale ?

Le diagnostic d’une hernie discale est réalisé en fonction de la description et la localisation des douleurs. Des examens cliniques, comme un scanner, une radio du rachis ou une IRM, vont permettre de confirmer le diagnostic, localiser l’affection et orienter le traitement. En général, le repos, l’administration d’analgésiques, d’anti-inflammatoires et de myorelaxants sont préconisés au cours du traitement. En cas de douleur intense et persistante, des injections épidurales sont prescrites. Des séances de physiothérapie complètent souvent le traitement. En cas d’affection sévère, le médecin peut envisager une intervention chirurgicale. A titre de prévention, il est conseillé de préserver son dos et de pratiquer un sport moins intense.

1 Comment. Leave new

Je vous remercie pour cet article, c’est exactement ce que je cherchais !!!

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: