Quels sont les directives gouvernementales concernant le plan de rénovation thermique de l’habitat ?

fred

Les présidents du premier comité de pilotage pour un plan de rénovation thermique de l’habitat sont la ministre de l’Egalité des territoires et du Logement, Cécile Duflot, et la ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, Delphine Batho. Elles seront en charge de ce comité sous des directives gouvernementales concernant le domaine de l’immobilier. Effectivement, le président de la République a placé la barre haute dans le but d’entreprendre des rénovations thermiques de 500 000 logements par an. Cette initiative permettra de réduire de 40 % environ les consommations d’énergie d’ici 2020. Une prime de plus de 1000 € sera octroyée à ceux qui investiront dans la rénovation thermique de leur habitation, laquelle est au centre des préoccupations pour renforcer les gestions des énergies consommées et gérer de manière réglementaire les rénovations thermiques.

Qui sont les membres du comité pour le plan de rénovation thermique de l’habitat ?

De nombreux organismes liés de près ou de loin au secteur de la construction sont membres du comité de pilotage. L’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie, l’Agence Nationale d’Information sur le Logement et l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie sont concernées. Outre ces agences, la Direction générale de l’énergie et du climat ainsi que la Direction de l’habitat, de l’urbanisme et des paysages sont également impliquées. Les administrateurs départementaux et régionaux des territoires, de l’aménagement, de l’environnement et du logement ont également été assignés, ainsi que toutes les collectivités locales.

Quelles sont les attentes du comité pour le plan de rénovation thermique de l’habitat ?

Outre les objectifs prescrits par le gouvernement et le challenge à relever, le comité de pilotage engagé dans la rénovation thermique de l’habitat aura à gérer et à impliquer tous les organismes concernés par le domaine. Il pourra ensuite établir un plan d’action pour tous les participants pour faire profiter les ménages, pour le développement énergétique et l’épanouissement économique. Via ce plan, le comité améliorera le pouvoir d’achat des ménages. Sur le plan économique, il développera des domaines de concurrences en élargissant des domaines d’activités et en professionnalisant le domaine de la rénovation thermique et de la consommation d’énergie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: