Quels sont les principes d’un régime anti-cholestérol ?

fred

Le régime anti-cholestérol se base sur des principes bien définis. Il consiste en une diminution des graisses dans l’alimentation, notamment les graisses saturées. Le but est de diminuer le taux du LDL cholestérol qui est le mauvais cholestérol. Par contre, les matières grasses insaturées sont recommandées car ils augmentent le taux des HDL cholestérol ou le bon cholestérol. Ils sont apportés par les produits d’origines végétales : huile d’olive, de maïs, les margarines, les poissons, les plantes oléagineuses. Des éléments protecteurs doivent être également apportés par le régime. Ce sont les antioxydants qu’on trouve dans les légumes et fruits.

Le régime anti-cholestérol entre dans le cadre des régimes minceurs. Il nécessite une diversification de la composition des différents repas pour éviter la privation et la carence. Pour y arriver, il faut savoir distinguer les différents types d’aliments, notamment les bonnes et mauvaises graisses.

Quand est-ce qu’il faut suivre un régime anti-cholestérol ?

Un régime anti-cholestérol s’impose en cas de problème de dyslipidémie. Une dyslipidémie est un trouble du métabolisme des lipides caractérisé par une augmentation des triglycérides, cholestérol total, LDL cholestérol et des autres lipides de l’organisme excepté le HDL cholestérol qui est diminué. Ces anomalies favorisent la formation des plaques d’athéromes qui vont obstruer les vaisseaux sanguins. De nombreuses maladies peuvent survenir selon la localisation de la thrombose. On peut citer l’infarctus du myocarde, les accidents vasculaires cérébraux, les ischémies aigües des membres inférieurs,…

Le régime anti-cholestérol permet de diminuer le risque de survenue des maladies cardio-vasculaires et entre également dans le cadre de leur traitement. Il est associé à des activités physiques régulières. Dans certains cas, ces mesures hygiéno-diététiques permettent d’éviter le recours aux médicaments dans le traitement des hypercholestérolémies. Les autres facteurs de risque sont à traiter en même temps que l’hypercholestérolémie : diabète, hypertension artérielle, alcoolo-tabagisme, obésité, …

Quels sont les aliments permis au cours d’un régime anti-cholestérol ?

Plusieurs aliments sont autorisés et font partie du régime anti-cholestérol. Les graisses insaturées sont privilégiées. Ce sont les huiles d’origine végétale. Les poissons doivent être consommés au moins deux à trois fois par semaine. Les légumes et fruits sont à consommer sans modération. Ils sont mangé crus ou bien cuits. Parmi tous les fruits, la pomme est la meilleure. Elle contient beaucoup de vitamines et de fibres. Elle est hypocalorique et ralentit également l’absorption des cholestérols au niveau des intestins. Les aliments végétaux sont riches en phytostérols et sont à consommer sans modération.

D’autres aliments sont autorisés mais doivent être limités au cours du régime anti-cholestérol. Ce sont les viandes rouges et les charcuteries. Les œufs sont à consommer au maximum deux fois par semaine, surtout le jaune. Il faut aussi réduire la consommation d’alcool et arrêter le tabac.

Quels sont les aliments non autorisés au cours d’un régime anti-cholestérol ?

De nombreux aliments sont interdis au cours d’un régime anti-cholestérol. Ce sont les aliments trop riches en graisse saturée. Ces graisses saturées sont qualifiées comme des mauvaises graisses. Elles sont contenues dans les produits d’origine animale. Les viandes grasses, les viandes rouges, les abats, les charcuteries font partie de ces aliments. Les produits laitiers non allégés et les pâtisseries sont aussi à éviter.

 

Service partenaire: Economisez sur vos dépenses santés avec une mutuelle adapté. Retrouvez notre comparateur mutuelle santé pas cher santé.

1 Comment. Leave new

Je vous remercie pour cet information, cela tombe à pic pour moi !!!

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: