Quels peuvent être les problèmes d’origine dentaire qui provoquent une névralgie dentaire ?

fred

Les causes de névralgie dentaire sont les infections dentaires. En effet, la carie dentaire est sans aucun doute la première mise en cause dans l’apparition d’une névralgie dentaire. La carie peut cependant passer inaperçue au début. Ainsi, lorsqu’elle continue à évoluer sans traitement cette maladie inflammatoire va s’aggraver. Elle va finir par léser le nerf trijumeau. Ce nerf étant très sensitif, va s’enflammer et peut même se détériorer occasionnant la douleur intense de la névralgie dentaire.

Par ailleurs, la carie dentaire qu’elle soit inaperçue ou encore négligée n’est pas la seule cause de cette pathologie. En outre, l’abcès dentaire peut lui aussi provoquer une névralgie dentaire. Dans ce cas, l’infection microbienne siégeant au niveau de la dent risque de se propager aux alentours et finir par toucher le nerf trijumeau passant dans la région. Cette atteinte du nerf au cours d’un abcès dentaire est responsable d’une névralgie dentaire.

Comment se présente une névralgie dentaire ?

 

La principale manifestation de la névralgie dentaire est la douleur intense. Elle se localise à l’intérieur de la bouche. La plupart du temps, cette douleur apparait spontanément. Cependant, elle peut être provoquée par le froid, le chaud, la mastication même par la parole. La douleur est à type de décharge électrique, elle s’installe de façon très brutale. D’autre part, à la palpation de la gencive, la douleur réapparait de plus belle. Enfin, la présence d’une carie dentaire ou d’un abcès dentaire permet d’orienter le diagnostic de névralgie dentaire.

Pour la confirmation du diagnostic de névralgie dentaire, un test à la carbamazépine peut être effectué.

Comment se traite une névralgie dentaire ?

 

Plusieurs astuces peuvent être employées pour calmer la douleur insoutenable que provoque une névralgie dentaire. Le fait de placer un clou de girofle ou encore une application d’huile essentielle (par un coton-tige) au niveau de la dent en cause ou sous la gencive permet de soulager provisoirement la douleur. L’application d’un petit morceau de propolis purifié peut également combattre la névralgie. Il faut cependant savoir que ces deux moyens ne font que calmer provisoirement la névralgie dentaire. Ils font effet 15 minutes après leur application.

Des soins dentaires entrepris chez le dentiste sont obligatoires pour soigner la dent causale. Un traitement médical qui se base sur l’utilisation d’antalgiques va être instauré par le dentiste. Des analgésiques atypiques comme la carbamazépine (Tégrétol), la phénytoine, la gabapentine… peuvent s’avérer très efficaces. D’autre part, l’anesthésie du nerf trijumeau par injection d’alcool est un autre moyen de soulager les douleurs. La douleur de la névralgie dentaire s’estompe de façon temporaire, expliquant la nécessité de nouvelles injections.

Si tous ces traitements médicaux échouent, le traitement chirurgical d’une névralgie dentaire proposerait une électrocoagulation du ganglion de Gasser. Cette technique a maintes fois prouvé son efficacité sans pour autant causer des troubles de sensibilité au niveau de la face, de même elle préserve le réflexe cornéen. En cas d’échec, on peut toujours envisager une décompression nerveuse du nerf trijumeau uniquement si la compression est prouvée par une IRM (Imagerie par Résonance Magnétique) ou une angio-IRM.

Liste des mots clés associés à cette information : névralgie dentaire, ganglion de Gasser, carie dentaire, mutuelle sante, bien-être.

1 Comment. Leave new

Je voulais simplement vous dire merci pour votre information ,cela tombe bien pour moi

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: