Le rouble a subi sa pire baisse en une journée depuis la crise de 1998

fred

Le rouble a subi sa plus forte baisse intraday depuis 1998 les craintes de la Russie de la crise financière sur l’impact de l’effondrement des prix du pétrole sur l’économie sont renouvelés. Dans un moment de chute maximale, le rouble a atteint un sommet record de 53,86 pour un dollar.

La chute des prix du pétrole au-dessus de 35% depuis la mi-Juin, a mis une forte pression sur la Russie, qui l’an dernier a reçu plus de la moitié de ses recettes budgétaires de l’extraction de pétrole et de gaz.

Selon le Financial Times, ce est un grand défi pour le président Vladimir Poutine, qui essaie de faire face aux sanctions des États-Unis et l’Union européenne pour son annexion de la Crimée et le soutien pro-Russes dans séparatistes est de l’Ukraine. La Banque centrale de Russie se attend à une croissance économique zéro l’année prochaine, à moins que les sanctions sont levées.

Dans un autre signe des tensions croissantes entre la Russie et l’Union européenne, M. Poutine a déclaré lundi l’abandon du plan ambitieux de l’oléoduc – « South Stream » – pour le transport de gaz russe à travers la mer Noire en Europe du Sud-Est en raison de la l’opposition de l’UE au projet.

Les perspectives pour la Russie sont devenus encore plus sombre la semaine dernière lorsque l’OPEP a décidé de ne pas réduire sa production pour soutenir les prix. Suite à cette décision, il y avait une nouvelle baisse de l’indice de référence Brent internationale, qui ont été cités en dessous de 68 dollars le baril, a touché le bas depuis cinq ans. Le déclin actuel pendant 5 mois consécutifs, représente la plus longue série de défaites depuis la crise de 2008.

Le coût de l’assurance de la dette souveraine de Russie contre le défaut, a augmenté de près de 30 points de base lundi, atteignant un niveau sans précédent depuis la crise financière. Venezuela qui, comme la Russie est un important exportateur de pétrole, a également été touché. Le rendement sur ses obligations 2027 a augmenté de 2 points de pourcentage à près de 20 pour cent.

De retour à la Russie, le lundi, le journal Izvestia a rapporté que certaines banques russes avaient commencé à limiter les ventes de dollars et euros à 10 000 euros par client.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: