San Francisco, victime des millionnaires de la Silicone Valley ?

fred

A San Francisco, deux mondes complètement aux andipodes essaient de cohabiter. D’un côté, il y a colonisateurs geeks fortunés de la Silicon Valley et de l’autre les habitants victimes de hausse de loyers, d’expulsions, de cadeaux fiscaux et de cette industrie high-tech. Désormais, la ville est sous l’influence des millionnaires de la Silicone Valley.

Quelle est la situation entre San Francisco et les millionnaires de la Silicon Valley ?

Le grand problème réside généralement dans la différence de culture. D’un côté, San Francisco se caractérise par le mouvement de lutte contre la culture hippie, du psychédélisme, des Blacks Panthers et l’homosexualité. De l’autre côté, on retrouve la Silicon Valley, la terre des inventeurs et des geeks. C’est dans cette partie de la ville que Steve Jobs a créé Apple. C’est également là qu’est né Max Kelly, l’ex-Chief Security Officier de Facebook, actuellement une haute personnalité au sein de la NASA. David Packard, employé de l’enseigne Hewlett-Packard, y a passé de nombreuses années de sa vie, notamment durant son mandant en tant que sous-secrétaire d’Etat à la Défense sous l’administration Nixon. L’arrivée de l’Internet a complètement bouleversé le monde de San Francisco. En 2000, des locaux ont tenté de reprendre des terres, mais en vain, San Francisco étant devenu le nouveau colon des geeks. Google, Facebook et Twitter seraient en tête de liste des occupants.

Pourquoi San Francisco est-elle devenue la ville la plus chère des Etats-Unis ?

La ville de San Francisco est devenue en quelques années la cité la plus fluctueuse des Etats-Unis, le territoire des ingénieurs, des développeurs et des programmateurs. Les jeunes et les ambitieux à travers le monde s’y ruent pour vivre le rêve américain. Il est à noter que le salaire moyen chez Google est de 125 000 dollars, un des principaux facteurs de célébrité de la ville. Les nombreuses mutations ont de ce fait entrainé une hausse considérable des loyers (plus de 30% entre 2011 et 2012), générant ainsi des expulsions, des fermetures de petites commerces et bien plus encore.

Quels sont les conséquences de ce changement ?

L’incompréhension est toujours aussi constante à San Francisco entre ces deux mondes, conduisant parfois à des conflits violents. Le fait le plus marquant s’est déroulé en 2013. Les activistes se sont rassemblés au croisement de la 16e rue de Mission pour frapper une pinata aux couleurs d’un Google Bus en signe de protestation contre la hausse du coût de la vie et la pression immobilière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: