Que se passe-t-il au cours de la diverticulose colique ?

fred

La paroi du côlon est constituée de l’intérieur vers l’extérieur par la muqueuse, la sous-muqueuse, la musculeuse et la séreuse. La diverticulose colique se détecte surtout au niveau des zones de faiblesse de cette paroi. Au cours de cette maladie, la muqueuse traverse la couche musculaire et forme une hernie ou une poche qui fait saillie en dehors de la paroi et communique avec les éléments à l’intérieur du colon. Ces diverticules peuvent être multiples et avoir des tailles variables de 3 mm à 10 mm. Le plus souvent, elle touche le côlon sigmoïde (c’est la partie qui se trouve entre le côlon descendant et le rectum).

 

Quels sont les mécanismes à l’origine des diverticuloses coliques ?

La diverticulose colique est une pathologie liée aux habitudes alimentaires. En effet, elles surviennent principalement chez les personnes ayant un régime alimentaire pauvre en fibre (surtout au niveau de la population des pays industrialisés) et elle est rare dans les pays en voie de développement. La formation de la diverticulose colique est également favorisée par l’existence d’anomalie de la paroi colique. Ces anomalies sont acquises au cours du vieillissement et elles sont à l’origine d’une réduction de la résistance de la paroi colique surtout au niveau des points de faiblesse.

 

Comment se manifeste la diverticulose colique ?

Dans la plupart des actions, la diverticulose colique ne provoque aucun symptôme et les diverticules sont observés au cours de la réalisation de bilan pour une autre maladie. Dans le cas où il existe des manifestations cliniques, les signes sont non spécifiques. Ce sont surtout des troubles du transit intestinal (surtout des diarrhées modérées), des sensations de lourdeur abdominale, des sensations de gonflement abdominales, des douleurs abdominales localisées ou diffuses… Ces manifestations sont très proches de celle des troubles intestinaux fonctionnels ou colopathies spasmodiques.

Le diagnostic de la diverticulose colique est seulement retenu quand les données de l’examen du patient, des examens radiologiques ainsi que de la coloscopie sont en faveur de la maladie.

 

Quelles sont les complications de la diverticulose colique ?

La diverticulose colique se complique rarement, ce sont surtout les complications infectieuses qui sont les plus fréquentes. En effet, une infection et une inflammation peuvent survenir occasionnant des poussées de sigmoïdite diverticulaire aigüe. Ainsi, les signes sont marqués par l’apparition de douleur abdominale, une hyperthermie à 38-38, 5 °C un arrêt des gaz et des matières fécales ou bien rarement une diarrhée.

Au cours de la diverticulose colique, les selles peuvent stagner et durcir ce qui va altérer la paroi avec ses vaisseaux et entraîner une hémorragie. La maladie peut aussi évoluer vers des complications graves telles que la constitution d’un abcès périsigmoïdien, une péritonite aiguë, des fistules (évacuation de l’abcès vers un organe creux tel que la vessie), une occlusion colique…

 

Comment traiter la diverticulose colique ?

Le traitement de la diverticulose colique peut être médical. Il faut ainsi une modification de l’alimentation en privilégiant un régime à base fibre, des médicaments contre les symptômes peuvent être prescrits lorsque ces symptômes deviennent gênants. Une antibiothérapie doit se faire pour lutter contre les infections. En cas de complications, on a parfois recours à la chirurgie. Elle consiste en une colostomie partielle qui enlève la sigmoïde puis une restauration la continuité du colon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: