Soigner une tendinite : que faire si elle est hyperalgique ?

fred

Pour soigner une tendinite en phase aigüe, la mise au repos de l’articulation est impérative. La cryothérapie qui utilise le froid pour anesthésier la douleur donne de bons résultats. Les antis inflammatoires non stéroïdiens sont les médicaments de choix pour arriver à bout de l’inflammation, mais leur utilisation doit être prudente. Des formes orales et locales sont disponibles sous forme de comprimés, de crème, de gel ou de patch. Des antalgiques peuvent aussi être administrés pour venir à bout de la douleur. Une vitaminothérapie à base de vitamines B1 et B6 est aussi préconisée.

Soigner une tendinite : comment utiliser les, AINS sans danger ?

Ils doivent être prescrits par le médecin et non conseillés par un tiers pour soigner une tendinite. Il faut tenir compte des contre-indications en particulier si le patient est sujet aux épigastralgies. Il est prudent de les prendre en mangeant. Les applications locales peuvent entrainer des problèmes dus à l’exposition solaire.

Soigner une tendinite : les principes généraux de la prise en charge

Soigner une tendinite exige de ménager l’articulation si elle est douloureuse. En plus des AINS, on peut recourir à la médecine douce et la phytothérapie. Une articulation tendue est soulagée par la décoaption, une technique aussi bien préventive que curative. En cas d’échec, des séances de rééducation avec un kinésithérapeute sont utiles. Les cas extrêmes nécessitent une infiltration ou une opération chirurgicale.

Soigner une tendinite : la place de la phytothérapie

Pour soigner une tendinite, les plantes médicinales ont des formes pharmaceutiques disponibles. Ils sont utilisés comme traitement adjuvant aux thérapeutiques habituelles. Il existe des formes orales d’harpagophytum en comprimés ou en gélules ou en gel. Le patch du poivre de Cayenne est utilisé en emplâtres. Le gel d’arnica est utilisé en application locale. La prèle reminéralise le tendon, car elle contient de la silice, du potassium et du calcium. Elle aide à la préservation du tissu conjonctif des tendons. Elle a plusieurs présentations comme les ampoules, les poudres et les gélules.

Soigner une tendinite : les avantages de la médecine douce

La médecine douce offre une solution naturelle pour soigner une tendinite. Elle est utilisée aussi bien en traitement que pour prévenir les risques de récidives. Les effets secondaires sont quasiment nuls. La plupart des produits peuvent être utilisés chez les enfants.

Soigner une tendinite : les produits disponibles en médecine douce

La médecine douce propose le celadrin pour soigner une tendinite. Présenté sous forme de pommade, il s’applique localement en massages sur la zone enflammée. La posologie est de 1 à 3 massages par jour. Le gel de silice peut aider à la revitalisation cutanée, tendineuse et articulaire.

Soigner une tendinite : que conseiller au sportif ?

Soigner une tendinite chez le sportif impose des mesures préventives et curatives. L’échauffement est primordial avant tout effort ainsi que la préservation des articulations. La reprise de toute activité doit être progressive. Les exercices doivent être adaptés. En cas de douleur, il est sage de ne pas insister. Sinon, on va vers une aggravation des lésions.

 

A ne pas manquer: Economisez sur vos dépenses santés avec une bonne mutuelle santé. Retrouvez notre comparateur mutuelle santé pas cher santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: