Le streptocoque B, de quoi s’agit-il ?

fred

Le streptocoque B est une bactérie de la catégorie B de type Streptococcus. Généralement, il se localise au niveau du tube digestif. Il n’est donc pas bénin. Dans 25% des cas, on le retrouve dans les intestins. Par contre, il est estimé plus compliqué lorsqu’il se situe dans d’autres organes, particulièrement lorsqu’il atteint les organes génitaux. Selon les statistiques, un tiers des femmes portent cette bactérie dans leur appareil urino-génital. Si la femme infectée est enceinte, l’infection au streptocoque B est pathogène. En général, il n’existe aucun signe de présence des streptocoques B visible à l’œil nu. Il se peut donc qu’une personne héberge la bactérie sans le savoir.

Une femme enceinte infectée par le streptocoque B présente-t-elle un risque de contaminer son enfant à la naissance ?

Dans la plupart des cas, la présence du streptocoque B chez une femme enceinte ne constitue pas un problème. De nombreux nouveau-nés se retrouvent en bonne santé. Toutefois, il existe des rares cas où l’infection devient une pathologie grave. Elle peut même entraîner la mort du nouveau-né à la suite d’une pneumopathie ou d’une méningite. Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine du risque de contamination du bébé. La cause principale est l’exposition au streptocoque B de l’organe génital de la femme (vagin et/ou rectum). S’ajoute la détection de la bactérie dans l’urine. Un travail d’accouchement avant la 37e semaine représente également un risque, tout comme la perte des eaux 18 heures ou plus avant la naissance de l’enfant, ou une forte fièvre au moment du travail. De même, si le premier enfant a présenté une infection à streptocoque B, le second enfant est à risque.

L’accouchement par césarienne présente le plus de risque d’infecter le nouveau-né. Dans le cas des femmes porteuses à risque, le médecin préconise un traitement à base d’antibiotiques par intraveineuse.

 

Quels sont les autres cas d’infection au streptocoque B de l’enfant ?

Si la bactérie traverse le placenta, cela induit à une septicémie fœtale. Dans le cas d’une contamination du liquide amniotique, l’infection au streptocoque B est dite ascendante. Une contamination en pernatal est aussi constatée. Cela résulte d’une infection post-natale, pouvant être secondaire à l’allaitement. Elle est notamment causée par le contact avec le personnel soignant ou les autres bébés de la maternité. Cette contamination est souvent asymptomatique. Un traitement spécifique est alors recommandé pour soigner le bébé infecté.

 

A quel point est-il dangereux d’être exposé un streptocoque B ?

Au-delà de la transmission du streptocoque B chez les nouveau-nés, il existe d’autres modes de transmission de la bactérie. Le plus souvent, le tube digestif est le terrain de la bactérie. Il se peut toutefois que l’infection s’étende vers les voies génitale ou urinaire. Le streptocoque B est de ce fait sexuellement transmissible. Dans 40 à 60% des cas, les personnes infectées par le streptocoque B présentent le risque de contaminer leurs partenaires sexuels. Les risques d’infection se présentent également dans le cas de gémellité, de primiparité, de diabète insulinodépendant, d’antécédents au MST ou de niveau socio économique bas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: