La population allemande, une population sans patrimoine ?

fred

Selon les chiffres avancées par l’institut de recherche économique DIW pour le compte de la fondation Hans-Böckler, un allemand dispose en moyenne de 83000 euros de patrimoine. Cette analyse concerne les évaluations faites au cours de l’année 2013 sur une enquête menée auprès d’un échantillon de 25000 personnes. Les explications de Markus Grabka, chercheur au DIW et auteur de l’étude pendant une conférence de presse ont permis de démontrer que ces chiffres révélaient des inégalités de répartition. Mais en cas de décroissance, ils « se maintiennent à un niveau élevé ». Cela implique qu’à peu près un cinquième de la population ne dispose d’aucun patrimoine, ce qui représente une proportion assez élevéé chez les chômeurs, soit près de deux tiers. Par ailleurs, un tiers de la population croule sous les dettes et parmi eux, certains se trouvent même surendettés.

 

L’Allemagne, parmi les pays les plus disparates

Si l’on le compare aux pays limitrophes, l’Allemagne est l’un des pays les plus inégalitaires d’Europe selon le coefficient Gini. Ce degré d’inégalité était de 0,78 en 2013, avec une moyenne française et européenne de 0,68. Même 20 ans après la Réunification, les disparités entre l’Est et l’Ouest du pays demeurent très accentuées. C’est ce qui explique la situation de l’Allemagne. Selon le DIW, à l’Ouest du pays, on enregistre en moyenne 94000 euros de patrimoine moyen par adulte, tandis qu’à l’Est, ce patrimoine est estimé à seulement 41000 euros. Un écart qui tient probablement sa source de l’histoire, et qui est en bonne voie d’être comblé. M. Grabka le confirme en disant que « Déjà il n’y a presque plus de différences pour les jeunes générations ». Il faut ainsi espérer que cela continue à s’équilibrer, étant donné que le taux de chômage est en nette régression à l’Est plus qu’à l’Ouest du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: